JIYU Conf #1 - Sion

La première édition de JIYU a eu lieu le 31 mai 2017 au Port Franc de Sion (VS). Au menu: développement d’affaires agile, growth hacking, co-branding, expérience utilisateur, engagement collectif et design d’organisations modernes.

Intervenants

Gavrilo Bozovic

Développement d'affaires agile

Christophe Barman

Design d'organisations modernes

Mathieu Rittiner

Co-branding

Andreas Schollin-Borg

Expérience utilisateur

Sofia de Meyer

Engagement collectif

François Briod

Growth hacking

Thèmes

De nos jours, les processus de validation d’un modèle d’affaire et l’évaluation d’un produit face au marché doivent être rapides. Le but du jeu est d’obtenir suffisamment d’informations pour prendre rapidement une décision raisonnable quant au développement futur d’un produit ou d’une idée.

Inspiré des méthodes utilisées pour concevoir des logiciels, le développement d’affaire agile permet de mettre sur pied rapidement des modèles d’affaires qui tiennent la route.

Le Growth Hacking consiste à mêler, de manière non-conventionnelle, des outils tels que le développement informatique, le marketing digital ou l’analyse de données pour faciliter une croissance rapide d’un nouveau projet.

Cette manière différente d’approcher le développement stratégique met principalement l’accent sur une profonde connaissance des comportements des utilisateurs et sur l’expérimentation en continue.

Le co-branding est une alliance de plusieurs sociétés pour le développement d’un produit ou d’un service commun. Ce type de collaboration, qu’elle soit ponctuelle ou plutôt axée sur le long terme, permet aux marques d’innover en combinant leurs forces et leurs images.

Bien souvent, ces formes d’innovation collaborative rapprochent des jeunes entreprises et des sociétés déjà établies afin de mettre au point et de commercialiser de nouveaux produits et services.

L’expérience utilisateur consiste à faire le lien entre le ressenti des utilisateurs lors de l’emploi d’un produit ou d’un service et les résultats, positifs ou négatifs, qu’ils en retirent.

Cette discipline a pour principal objectif de réduire les points de friction des utilisateurs et satisfaire ainsi au mieux leurs besoins, en tenant compte d’éléments importants comme le design, la facilité d’utilisation, la conception ou le plaisir.

Développer un modèle d’affaires responsable, qui fait coïncider activité économique, impact social et développement durable, est un exercice délicat mais nécessaire.

Les organisations doivent donc repenser leurs modes fonctionnement en redéfinissant le prisme à travers lequel elles gèrent leurs activités.

Beaucoup d’organisations mettent en avant, sur le papier du moins, le bien-être de leurs employés et leur culture d’entreprise humaniste et innovante.

Bien souvent, il existe un décalage entre cette vision et la réalité, ce qui peut conduire à des frustrations, des mauvaises performances, de l’absentéisme voir à des comportements dommageables pour l’entreprise. C’est là qu’entre en jeu le design d’une organisation moderne.

Ambiances

On en parle

De nouvelles manières de faire des affaires: la Distillerie Morand et Loyco s’expriment lors de la conférence Jiyu

Jiyu (tiré du mot jiyu qui signifie liberté en japonais), est le nom d’une conférence qui aura lieu au Port Franc à Sion le 31 mai. L’objectif: présenter de nouveaux modèles d’affaires et les outils créatifs qui les rendent possibles au travers d’exemples concrets. Car le monde de l’entreprise innove, réfléchit à des modèles économiques différents qui laissent plus de place à l’émotion et la créativité. En Valais, plusieurs entrepreneurs ont fait le pas, à l’exemple de la Distillerie Morand et de l’entreprise de services Loyco.

Lien vers le reportage